Les QueerOfficers se considèrent comme des partenaires de la hiérarchie de l’armée et de l’administration dans le domaine de la gestion de la diversité. En collaboration avec l’armée, nous sommes prêts à développer et à soutenir une gestion appropriée de la diversité. Le cas échéant, nous intégrons les questions de diversité et de protection contre la discrimination dans la discussion et attirons l’attention sur les problèmes de discrimination.

Nous plaçons notre confiance dans les personnes et les institutions au sein de l’armée et nous jouissons de leur confiance. Nous rencontrons régulièrement le Chef de l’armée pour échanger des idées. À ce niveau, nous faisons des suggestions concrètes d’amélioration et signalons les incidents qui nous ont été communiqués.

Discrimination

Le règlement de service de l’armée (RSA 18) protège l’intégrité de tous les militaires. La protection contre la discrimination est l’un des devoirs fondamentaux de chaque membre de l’armée :

« Tout militaire est tenu de respecter les droits de l’homme et la dignité humaine dans sa diversité et sans discrimination. Nul ne doit subir de préjudice en particulier en raison du sexe, de l’appartenance ethnique ou nationale, de la langue, de l’âge, de la religion, de l’orientation sexuelle, des opinions politiques ou autres, du milieu social d’origine, du style de vie ou d’un handicap. »

« L’orientation sexuelle » a été incluse pour la première fois dans le catalogue de protection dans la dernière version du règlement de service du 1er janvier 2018. C’est une conséquence directe de « l’ordre du CdA pour la gestion de la diversité dans les forces armées » et donc une conséquence directe de l’engagement des QuerOfficers. Nous en sommes fiers.

Une culture d’ouverture et de diversité

Dans l’armée, nous avons des cadres et des camarades qui sont conscients de leur responsabilité et qui font tout leur possible pour prévenir la discrimination et les attaques ou du moins pour les punir quand elles ont eu lieu.

Cependant, comme dans la société civile, la protection contre l’exclusion des « autres » reste nécessaire. Dans de nombreux endroits, l’armée n’a pas non plus conscience que la diversité des points de vue et des idées représente une valeur ajoutée et doit donc être promue plutôt que combattue. Les QueerOfficers sont d’avis qu’une « culture d’ouverture et de diversité » est également souhaitable dans l’armée, mais n’est pas encore présente partout. Des mesures appropriées en matière de formation, mais aussi de travail quotidien pour améliorer la sensibilisation sont nécessaires.

En cours de révision